Posts Tagged ‘Noël Akchoté’

Noël Akchoté et Jean Michel Espitallier, société de curiosités / websynradio

jean+michel+espitallier  Noël Akchoté et Jean Michel Espitallier, société de curiosités / websynradio

Noël Akchoté et Jean Michel Espitallier
WebSYNradio // Société de Curiosités
25 février 2010
Une première soirée à l’invitation de la Société de Curiosités pour découvrir le projet mené au sein de WebSYNradio, radio de création activée par Dominique Balaÿ et atelier au long cours de la revue Droit de Cités.
Cette soirée a accueilli Noël Akchoté et Jean Michel Espitallier pour une « suite animale ».
synchro1 akchote epsitallier 6001  Noël Akchoté et Jean Michel Espitallier, société de curiosités / websynradio

noel jean michel  Noël Akchoté et Jean Michel Espitallier, société de curiosités / websynradio
noel  Noël Akchoté et Jean Michel Espitallier, société de curiosités / websynradio
guitare  Noël Akchoté et Jean Michel Espitallier, société de curiosités / websynradio
lieu  Noël Akchoté et Jean Michel Espitallier, société de curiosités / websynradio
moi noel sebastian  Noël Akchoté et Jean Michel Espitallier, société de curiosités / websynradio
Dominique Balaÿ, SebastiAn, Noël Akchoté
photo : Béatrice Boccard

++ traces vidéos sur http://synradio.fr/?p=119

SYNCHRO 1 // Noël Akchoté et Jean Michel Espitallier // WebSYNradio // Société de Curiosités

SYNCHRO #1

Noël Akchoté // Jean Michel Espitallier

WebSYNradio // Société de Curiosités
25 février – à partir de 20h00

Réserver à lasocietedecuriosites@gmail.com

Synchro #1

Une première soirée à l’invitation de la Société de Curiosités pour découvrir le projet mené au sein de WebSYNradio.
Cette soirée accueille Noël Akchoté et Jean Michel Espitallier, pour un programme en 4 temps.

– Diffusion et lecture silencieuse de l’entretien réalisé par Noël Akchoté et Dominique Balaÿ « Puissance de la musique. Des pratiques, un quotidien » (déjà diffusé à la SDC dans son intégralité le 29 décembre dernier et publié en trois épisodes dans Droit de Cités).
Des morceaux de la playliste constituée par Noël Akchoté seront proposés en écoute. ( 30-40 mns)

– Présentation de la revue Droit de Cités par Samuel Zarka et Isabelle Barbéris, responsables du comité éditorial. (30-40 mns)

– Duo et improvisations de Noël Akchoté et Jean Michel Espitallier, (guitare, voix et autres sonorités). (1h – 1h10)

– Echange libre avec les artistes et écoute de la playliste de Jean Michel Espitallier . (ad lib)

synchro1 akchote epsitallier 600 SYNCHRO 1 // Noël Akchoté et Jean Michel Espitallier // WebSYNradio // Société de Curiosités

Extrait de l’entretien « Puissance de la musique. Des pratiques, un quotidien »

« DB : Avec ce que tu dis de l’histoire de la musique, on a l’impression qu’elle  n’a pas encore été écrite, ou pour être plus précis que la puissance de la musique n’a pas encore été captée comme a pu l’être la puissance du cinéma par exemple ?  Pourtant que d’ouvrages, que d’enseignement, que d’écoles, … Peux-tu nous éclairer davantage là-dessus ?

NA : Un cinéaste sait parler d’un cadre, d’une lumière, historiquement, personnellement, politiquement, théoriquement. Un musicien ne parle pas tellement de micro, de table de mixage, de plan, de champ, dans les entretiens. Cela existe, beaucoup pourraient en parler mais cela ne semble pas une question. Je n’ai pas l’impression que la presse Jazz s’intéresse à Lester Bangs qui était un chroniqueur de jazz au départ et n’a jamais cessé de l’être toute sa courte vie. Ou que la presse rock aille chercher dans les pages de Mike Zwerin, Ben Sidran ou Leonard Feather. Souvent dans des entretiens, on cherche à me prouver que ma pratique horizontale et non verticale (en faisant des liens avant tout, peu importe la forme, les styles ou les champs), est « particulière », alors qu’elle me semble juste ce qu’il y a de plus normal. La spécialisation est devenue de plus en plus une exclusion au lieu d’être un approfondissement où l’on verrait que tellement de choses sont liées, ont la même origine, etc. … Le marché est toujours très idéologique : l’opposition, l’exclusion – le divorce est une force de vente. La raison en est simple, la musique a toujours été avant tout une plus value sociale, le fait d’appartenir et de s’y reconnaître, dans une génération, un groupe, etc. … »

Les soirées SYNCHROS

Plusieurs soirées Synchros– au rythme idéal d’une tous les deux mois – seront proposées au cours de l’année 2010 à la Société de Curiosités.

Les soirées Synchros se couleront dans la même matrice que ce programme inaugural avec à chaque fois une forme de rencontre qui donnera lieu à une production inédite.


Société de Curiosités
9 cité des 3 bornes Paris 11e.
Réservation : lasocietedecuriosites@gmail.com

Entretien avec Noël Akchoté pour webSYNradio

A découvrir sur le site de la revue Droit de Cités, la première partie de l’entretien accordé par Noël Akchoté à Dominique Balaÿ pour webSYNradio.

nakchote websynradio fr600 Entretien avec Noël Akchoté pour webSYNradio

DB : Juste pour fixer les choses : Je ne suis pas du tout spécialiste de musique et je ne suis pas non plus connaisseur de ton œuvre … ma première question est donc, moi qui ne te connais pas et toi qui ne me connais pas : acceptes tu toutes les invitations, d’où qu’elles viennent, qui que ce soit ?

NA : Je ne sais pas si j’accepte toutes les invitations en général mais disons que ces échanges et dialogues sont absolument centraux dans ce qui me fait poursuivre et avancer. D’une certaine façon je fais tout pour qu’ils puissent exister et clairement ils m’intéressent toujours beaucoup plus que les échanges spécialisés, sauf exception. Le fait de ne pas déjà savoir trop de choses de moi me semble être une bonne raison pour que l’on se parle, que l’on en parle éventuellement. Plus précisément, produire un livre, un album, des films c’est au départ pour les entendre, les voir, les lire. En tant que premier intéressé, non ? Si je le « sais » d’avance, il ne s’agira plus que de « vérifier » si le produit est « conforme ». Ca n’est pas tellement, voire pas du tout, ma pratique. Je ne réponds peut être pas à toutes les invitations, mais le désir de dialoguer, de parler, me donne envie toute de suite, et c’est plus à cela que je réponds. Et ensuite, très concrètement, le fait de ne pas savoir exactement ce que j’ai pu faire avant n’est en rien un problème, au contraire même. Les gens qui semblent « savoir », je ne m’y retrouve pas souvent. Ils savent des choses que je n’entends pas, assez régulièrement.

Lire +

Posted: décembre 26th, 2009
Categories: webSYNradio
Tags: , , ,
Comments: No Comments.
female viagra for sale buy cialis online